Radio Logo
RND
Listen to {param} in the App
Listen to RFI - Journal d'Haïti et des Amériques in the App
(171,489)
Save favourites
Alarm
Sleep timer
Save favourites
Alarm
Sleep timer
HomePodcastsNews
RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Podcast RFI - Journal d'Haïti et des Amériques
Podcast RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

add

Available Episodes

5 of 24
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Haïti : la campagne vaccinale contre le Covid patine
    Haïti a été l'un des derniers pays au monde à débuter sa campagne vaccinale contre la pandémie. La première livraison de doses n'est arrivée sur le territoire qu’en juillet. Et après trois mois, le bilan est édifiant : moins de 1% de la population a été vaccinée. En trois mois, seules un peu plus de 27 000 personnes sur les 11 millions d’habitants que compte Haïti ont été pleinement vaccinées contre le Covid. Pour le docteur William Pape, la raison est simple : n’ayant officiellement causé la mort que de 650 personnes en un an et demi, le Covid n’est pas perçu comme un danger dans le pays. Au ministère de la Santé, on sait aussi que les rumeurs contre le vaccin qui circulent à travers le pays sont une des raisons de ce faible succès vaccinal. Faute de personnes à piquer, Haïti est même contraint de renvoyer ses stocks qui arrivent à expiration. Les explications d’Amélie Baron. Des cours de maintien de l’ordre dispensé dans des lycées du Texas Aux États Unis, c’est une pratique un peu particulière qui se déroule dans les lycées, en particulier ceux du Texas : les clubs d’entrainements aux métiers des forces de l’ordre, pour devenir policiers, garde-frontières ou gardiens de prison. Avant la pandémie, des centaines d’établissements texans proposaient ce genre de cours. Le 22 octobre un documentaire, At the Ready sort sur les écrans américains. Pendant deux ans, deux journalistes texanes ont suivi un de ces clubs dans un lycée d’El Paso, à la frontière avec le Mexique. Si ces cours séduisent de plus en plus, il n’existe pas officiellement de décompte du nombre de lycéens qui entrent dans les forces de l’ordre après avoir participé à ces clubs. C’est un dossier de Thomas Harms. Une Canadienne réveillée par une météorite qui tombe dans son lit C’est la drôle d’histoire que vient de vivre Ruth Hamilton, habitante de Colombie britannique, qui a été surprise en plein sommeil par la chute d'une météorite dans son lit. « Le chien s'est mis à aboyer et tout d'un coup il y a eu une explosion. Je pense que je ne l'oublierai jamais ! Je n'ai rien senti, ça ne m'a pas touché, mais ça a traversé deux oreillers, j'avais des débris du plafond sur mon visage, mais pas une seule égratignure ! », a raconté Ruth Hamilton a la télévision CTV News. Une histoire dont toute la presse se fait l’écho.
    10/15/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - L’Argentine à un mois des élections législatives
    Dans tout juste un mois, le 14 novembre, les Argentins seront appelés aux urnes pour des élections législatives. Un scrutin à risque pour le président de gauche Alberto Fernandez et sa coalition gouvernementale. La tâche s'annonce compliquée pour le chef de l’État péroniste. Avec 31% des voix recueillies mi-septembre lors des primaires, la majorité gouvernementale accuse presque 10 points de retard sur l'opposition de droite. Une claque à l’issue d’un vote qui a valeur de sondage en vue de ces législatives puisque la participation y est obligatoire. Alors Alberto Fernandez redouble d’efforts avant le 14 novembre. Augmentation du salaire minimum et des allocations familiales, geste envers les petites retraites... Depuis septembre, le gouvernement multiplie les plans économiques à destination des plus défavorisés en espérant refaire au moins une partie de son retard dans les urnes. Mais avec quatre Argentins sur dix qui vivent sous le seuil de pauvreté et une inflation galopante qui pèse sur le pouvoir d'achat, cela suffira-t-il à convaincre ? Le reportage de Théo Conscience à Buenos Aires. ► À lire aussi : Argentine: la défaite très personnelle d'Alberto Fernández aux primaires Vers un renouvellement de la mission onusienne en Haïti Le Conseil de sécurité de l’ONU doit adopter une résolution ce jeudi 14 octobre pour prolonger la mission politique des Nations unies en Haïti, une mission qu'incarne le BINUH (Bureau intégré des Nations unies en Haïti). Le gouvernement penche-t-il pour un renouvellement tel quel du BINUH ? Préfère-t-il la fin de la mission ? Une redéfinition du mandat ? Une mission avec d’autres moyens pour l’aider à faire face aux problèmes du pays ? « On n’en sait rien », estime Frantz Duval, le rédacteur en chef du Nouvelliste selon qui « le BINUH est parfait dans son rôle de fossoyeur au chevet d’un pays à l’agonie ». Hollywood menacé de grève Après avoir été arrêtées pendant des mois à cause de la pandémie, les productions hollywoodiennes vont-elles être stoppées par une grève géante ? En 128 ans, l’alliance internationale des employés de la scène n’a jamais fait grève. Mais ses 60 000 membres en ont assez. Le syndicat représentant les techniciens du cinéma et de la télévision, des costumiers aux monteurs en passant par les électriciens, menace d’arrêter le travail la semaine prochaine si les studios ne font pas d’efforts en matière de salaires, mais aussi sur la durée quotidienne des tournages pour ces femmes et hommes de l’ombre sans qui l’usine à rêves ne peut produire ni films, ni séries. ► À lire aussi : États-Unis: menace de grève à Hollywood
    10/14/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Surpoids, obésité: le fléau des enfants sud-américains
    Toute l’Amérique latine et les Caraïbes sont concernées. D’après un dernier rapport de l’Unicef, plus d’un tiers des enfants et adolescents souffrent d’obésité ou de surpoids. Un phénomène qui ne cesse de s’aggraver depuis 30 ans. Au total, ce sont près de 4 millions d’enfants ou adolescents qui sont concernés par les problèmes de surpoids aujourd’hui dans le sous-continent. Et presque tous les pays sont concernés. 13 pays ont une prévalence supérieure à 30% chez les enfants âgés de 5 à 19 ans. L’Argentine, les Bahamas, le Chili, le Salvador, le Guatemala, la Jamaïque, le Mexique, le Nicaragua, le Panama, la République dominicaine, le Surinam, l’Uruguay et le Venezuela. Des mineurs davantage exposés aux stratégies de marketing, notamment sur internet, de la part de marques d’aliments ultra-transformés, des boissons sucrées, faciles d’accès et bon marché. Un phénomène préoccupant en ces temps de pandémie car les enfants en surpoids sont plus susceptibles de développer une forme grave de la maladie et plus sujets aux hospitalisations. La justice en panne en Haïti Le pouvoir judiciaire a fait sa rentrée la semaine dernière en Haïti et les activistes pro-démocratie en profitent pour alerter une fois encore sur les graves dysfonctionnements des tribunaux à travers le pays. À cause de l’insécurité, les professionnels du secteur judiciaire n’ont pas pu se rendre à leur travail comme ils l’auraient parfois souhaité. Certains parquets, comme celui de Port-au-Prince, se trouvent même dans des zones dites « rouges », c’est-à-dire sous le contrôle des gangs. L’absence d’audience dans les tribunaux, cette année, aggrave la surpopulation carcérale, l’une des plus importantes au monde, et allonge encore davantage les délais de détention préventive :  82% des personnes en prison aujourd’hui dans le pays sont en attente de leur jugement. L’appel à manifester à Cuba, le 15 novembre Malgré les interdictions, l'appel est maintenu. L'opposition cubaine entend bien manifester le 15 novembre 2021, trois mois après des rassemblements inédits cet été sur l’ile castriste. Les autorités accusent les organisateurs de vouloir provoquer un changement de régime avec le soutien de Washington. « La réponse du régime montre une fois de plus que l’État de droit n’existe pas à Cuba, qu’ils ne sont pas prêts à respecter leur propre constitution », selon la Plateforme Achipielago.
    10/13/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Chili: l’ADN pour reconstituer les familles
    Près de 20 000 enfants chiliens ont été adoptés à l’étranger entre les années 1960 et la fin des années 1990. Des bébés volés à leur famille, adoptés de force. Des enfants qui aujourd’hui retrouvent leurs proches grâce à la technique de l’ADN. Elena Vargas n’avait que 15 ans quand elle est tombée enceinte pour la première fois en 1975. Au lendemain de son accouchement, on lui assure que sa fille est morte, sans qu’elle n’ait accès au corps et sans acte de décès. Des années plus tard, Elena découvrira que sa fille a été inscrite à l’état civil. Un cas qui est loin d’être isolé. Depuis 2014, plus de 700 plaintes ont été déposées devant la justice chilienne pour dénoncer les adoptions forcées de ces enfants arrachés à leur famille. Dans ces affaires, les tests ADN jouent un rôle clé. 250 retrouvailles ont eu lieu ces dernières années, en partie grâce a l’ADN. Deux problèmes néanmoins : tests réalisés à l'étranger ne sont pas reconnus par la justice chilienne et, sans l'autorisation d'un juge, ces tests sont interdits au Chili. Un dossier signé Justine Fontaine.  Haïti sous l’emprise des gangs « Les gangs aujourd'hui règnent en maîtres et seigneurs sur le pays », déplore Gédéon Jean, directeur du Centre d'analyse et de recherche en droits humains, basé dans la capitale haïtienne. L'organisation relève une augmentation alarmante des cas d'enlèvements en Haïti : plus de 600 cas ont été recensés sur les trois premiers trimestres de 2021 contre 231 à la même période en 2020. L'enlèvement de pasteurs ou de fidèles en octobre, parfois en plein milieu de messes dominicales, par des membres de gangs agissant parfois à visage découvert, a montré qu'aucun lieu n'était épargné. Un climat de terreur à la Une du site Alterpresse. Nous revenons avec son rédacteur en chef, Gotson Pierre, aussi sur les démarches entamées par le Premier ministre Ariel Henry pour former un nouveau conseil électoral provisoire. ► À lire aussi : Les gangs continuent d’accroître leur emprise en Haïti Le coach des Raiders de Las Vegas poussé à la démission Jon Gruden démissionne. Une décision qui intervient quelques heures seulement après la publication par le New York Times des insultes homophobes et misogynes proférés par l’entraineur des Raiders, équipe de NFL, la ligue de foot américain. Le journal a eu accès à des messages de l’entraineur où il dénigrait l'émergence de femmes arbitres ou le recrutement d'un joueur homosexuel, le seul joueur ouvertement homosexuel de la NFL, Carl Nassib qui évolue aux Raiders.
    10/12/2021
    19:30
  • Journal d'Haïti et des Amériques - Interdiction de l’avortement au Texas: «un effet domino sur d’autres États»
    Les États-Unis se déchirent toujours autour du Texas Heartbeat Act, la loi anti-avortement au Texas. Cette loi SB8 avait été suspendue quelques jours par un juge fédéral du Texas, suite à une plainte de l'administration Biden, avant d'être remise en vigueur vendredi 8 octobre, après la décision, cette fois, d'une Cour d'appel fédérale. Le gouvernement fédéral a jusqu’à mardi 12 octobre, pour déposer un recours. Cette loi interdit de recourir à l'avortement après six semaines de grossesse, soit environ au moment des premiers battements de cœur du fœtus. C'est une des lois les plus restrictives du pays en la matière, elle est un combat majeur des démocrates, jusqu’au sein du gouvernement. « La loi texane a cette problématique que d’une part, on vient attaquer directement le fond de Roe v. Wade, puisqu’on remet en cause l’accès à l’avortement même », explique Andréanne Bissonnette, chercheuse en résidence à la chaire Raoul-Dandurand à l’UQAM, l’université du Québec à Montréal et invitée de RFI. L’arrêt Roe versus Wade, pris en 1973, est un arrêt historique aux États-Unis ouvrant le droit à l’avortement aux États-Unis. « D’autre part, poursuit Andréanne Bissonnette, cette loi a la particularité d’autoriser les citoyens privés à poursuivre quiconque a aidé ou a eu l’intention d’aider une femme à avorter au-delà de la sixième semaine. Cela pose des questions juridiques qui vont au-delà de l’avortement. » Le poids de cette loi entraîne un « effet domino » sur d’autres États, souligne aussi la chercheuse. Au niveau national, le risque est d’ouvrir la porte à un renversement de Roe versus Wade. La Cour suprême, plus haute juridiction du pays, à majorité républicaine, pourrait amorcer ce revirement. Elle doit déjà se prononcer à l’automne sur une loi du Mississippi, qui interdit l’avortement au-delà de 15 semaines de grossesse. « Si la Cour se penche du côté du gouvernement du Mississippi, il pourrait y avoir soit une érosion du droit à l’avortement, soit un renversement complet de l’arrêt Roe v. Wade. » ► À lire aussi : Suspension de la loi anti-avortement au Texas: les défenseurs des droits ne crient pas victoire
    10/11/2021
    19:30

About RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Station website

Listen to RFI - Journal d'Haïti et des Amériques, RFI - Idées and Many Other Stations from Around the World with the radio.net App

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques

Download now for free and listen to radio & podcasts easily.

Google Play StoreApp Store

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques: Podcasts in Family

RFI - Journal d'Haïti et des Amériques: Stations in Family

Information

Due to restrictions of your browser, it is not possible to directly play this station on our website.

You can however play the station here in our radio.net Popup-Player.

Radio